Gerda Sutton est née en 1923 à Bedford (Grande-Bretagne). Elle peint à partir des années cinquante jusqu’à son décès en 2005 à Paris (France), laissant derrière elle une œuvre importante, dont plus de 220 toiles dans son atelier. Les plus anciennes évoquent ses années cubistes avec son professeur André Lhote (années cinquante), les plus récentes une peinture plus engagée, dans la lignée de Basquiat ou de l’art de la rue, significative des années quatre-vingt dix.

Passant par des époques de recherche intense (son intérêt pour Otto Dix influence fortement ses portraits et le Pop Art fait évoluer sensiblement sa peinture à partir des années soixante-dix), son œuvre témoigne d’une authentique richesse d’inspiration artistique et d’une ouverture sur les courants les plus novateurs de la peinture de son époque. En un sens, elle est emblématique de la peinture de la deuxième moitié du 20ème siècle.

Ses toiles, vendues à la salle Drouot (Paris) lors d’une « vente d’atelier » en janvier 2006, ont été achetées essentiellement par des collectionneurs et des galeries, mais aussi par des passionnés venus spécialement d’Angleterre et des Etats-Unis.

Gerda Sutton, bien que participant à quelques groupes d’artistes, était une femme solitaire, indépendante, refusant toute sa vie d’être représentée par une galerie (malgré de nombreuses propositions), fuyant les interviews, donnant plutôt ses toiles que les vendant et détruisant celles qui ne lui plaisaient pas (ou plus)… D’où les trous dans sa biographie.

Ce site ne cherche pas à être exhaustif : la trentaine de peintuers montrées ici sont celles d’une collection privée, qui ne donnent qu’une petite idée de l’ensemble de son œuvre. C’est un site ouvert, qui veut simplement mieux faire connaître cette grande artiste (en montrant quelques-unes de ses de toiles, comme pour une exposition virtuelle) et répondre à quelques questions la concernant… d’où l’intérêt de l’interactivité.

D’autres renseignements sur son parcours, ses travaux, ses expositions par ceux qui l’ont côtoyée sont donc les bienvenus (voir 'contact' en fin de site).